Expressivité et dénotation dans le langage philosophique

Constantin Salavastru, Ph.D.,
Séminaire de Logique discursive, Théorie de l’argumentation et Rhétorique
Département de Philosophie et Logique

1. Comment doivent écrire les philosophes ?
L’interrogation du début de cette étude – qui reprend le titre d’une enquête menée parmi
les personnalités de la culture française des années 1920 – n’a pas été tellement présente –
comme l’esprit critique l’aurait peut-être attendu – dans la méditation des philosophes ou dans
celle de ceux qui ont analysé leurs réflexions. Si l’on concède que les philosophes doivent écrire
– et ils ne sont pas peu nombreux ceux qui, même dans les temps modernes, trouvent les
modèles socratiques comme représentant l’authentique réalisation de la pensée et l’heureuse
destinée de la philosophie – alors il va de soi que l’interrogation prend un certain poids et que
les réflexions qu’elle engendre peuvent s’avérer séduisantes.

http://www.dogma.lu/pdf/CS-ExpressiviteDenotation.pdf