L’objectivation fidèle de l’activité de la raison: Le nombre comme objet logique

Hamdi MLIKA
Mlika_hamdi@yahoo.fr

Il s’agit ici de revenir sur une citation de Jean Largeault dans son grand et magnifique ouvrage (500 pages) intitulé : Logique et philosophie chez Frege, où il avait écrit la phrase suivante:  » Les énoncés de la logique et de l’arithmétique sont l’objectivation fidèle de l’activité de notre raison. », et essayer de l’analyser. Je pense que cette analyse porte en germe la motivation principale de tout le projet logiciste de Frege : c’est-à-dire chercher à fonder l’objectivité de la mathématique sur des bases purement rationnelles et strictement analytiques sans recours à aucune intuition. Cette union sacrée entre logique et mathématiques dans le cas précis de la définition du nombre exprimée philosophiquement dans le logicisme n’est en vérité que la réalisation d’un idéal de rationalité analytique, capable aux yeux de Frege de mettre au point les termes de l’objectivité logique des énoncés arithmétiques annoncée dès 1979 dans l’Idéographie. Ce que je dis n’enlève rien du caractère problématique de ce projet dit logiciste surtout dans sa version russellienne.

http://www.dogma.lu/pdf/HM-Nombre.pdf